PEROU : Lima, la Capitale

29 Février 2016 – MAJ le 01/03/16

Cela fait déjà 15 jours que je vis à Lima.

Lima est la plus grande ville du monde construite sur un désert (2644 km²), devant le Caire, comptabilisant environ 10 millions d’habitants soit l’équivalent d’1 personne sur 3 vivant à Lima (le Pérou compte 30 M d’hab).

Lima, une ville où l’on se déplace en Taxi, en moto-taxi, camionnettes et autres bus à la carrosserie trouée (il faut aimer l’aventure !), où l’on passe des heures dans les bouchons à sentir l’odeur de l’essence Sans-plomb 90 au rythme des klaxons (il faut être très patient!). « Lima la grise » à cause de son brouillard qui sévit une large partie de l’année, une ville aux 250 000 migrants venant chaque année de la campagne péruvienne pour essayer d’y faire fortune, ses milles vendeurs à la sauvette, son centre-ville colonial et ses balcons républicains, la magnifique plaza de armas et San Martin, son Malecón et sa costa Verde, ses espaces verts à Miraflores, son quartier bohème de Barranco. Vous l’aurez compris, lima est une ville qui bouge sans cesse et qui offre milles facettes.

Cette année, grâce au phénomène « EL niño » le soleil sévit tous les jours au dessus de nos têtes, il fait chaud, très chaud (min 22°, max 28°, ressenti 35 degrés) mais on s’y habitue avec les jours qui passent. Il faut au moins 5 jours pour s’habituer aussi du jet lag, -6 heures de différences avec la France.

Lima se divise en plusieurs arrondissements, nous citeront les plus intéressants :

  • LE CENTRE HISTORIQUE

Ce qu’il faut absolument visiter dans le centre ville historique : les églises toutes impressionnantes et uniques : Santo Domingo, San francisco avec ses catacombes, Santa Rosa et la Cathédrale de Lima. La maison de la littérature (entrée gratuite), la maison de la gastronomie pour comprendre les différentes origines de cette cuisine unique en son genre (entrée 3 soles, 1€= 3,8 soles en février 2016), musée de l’inquisition, musée de la banque centrale BCR (gratuit) afin de plonger à travers les trésors des incas et autres cultures. Magnifique plaza de armas avec son palais du gouvernement, sa cathédrale et ses beaux balcons républicains et la plaza de San martin (fondateur de Lima). Aussi, en prenant un bus, vous pourrez admirer le soir un magnifique spectacle de sons et lumière aquatique au parque de la reserva (à partir de 19h15). Aussi pour 10 soles, vous pouvez monter sur la colline San Christobal dans le quartier pauvre de Rimac où vous pourrez admirer les maisons de toutes les couleurs mais aussi avoir une vue surprenante sur Lima.

Faire aussi très attention à ses affaires personnels autour de l’avenue Abancay, du marché central et du « Barrio Chino », il se peut que des bandes d’enfants appelés « les pirañitas » pratiquent le vol à l’arraché. Si vous surveillez bien vos affaires, rien ne vous arrivera. Dans ce quartier, on peut goûter à de délicieux plats appelés « chifas » qui sont le fruit d’un mélange de cuisine chinoise et péruvienne.

Au Pérou, il faut parler espagnol sinon la communication peut vite être compliquée. Voyez par vous-même : un membre du personnel d’un magasin de chaussures me dit en sortant « Gracias por su compra« , je n’ai pas bien compris et je lui demande de répéter, il me dit : « thank you por su compra » (Merci pour votre achat)

Bar/restaurants que je recommande : El Cordano (bar centenaire), Totolate (Menu à moins de 5 euros), Hawaï (plats traditionnels à moins de 5 euros).

  • Barranco

C’est l’arrondissement le plus romantique et bohème de Lima avec son pont des soupirs, son mirador qui offre une belle vue de l’océan pacifique, l’église « la Ermita » et ses musiciens à côté de la place centrale. Beaucoup d’intellectuels l’ont choisi pour son calme. Mais la nuit, Barranco se transforme en quartier très animé avec ses bars, restaurants et discothèques.

Bar/restaurants recommandés : Tio Mario (l’un des meilleurs restaurants d’Anticucho : brochettes de viandes et de cœurs de vache), La Estación de Barranco (mix de musiques créoles), La Noche (pour danser et écouter des concerts jazz et internationaux).

  • Miraflores

L’un des 43 districts le plus européen et le plus touristique de Lima. Dans ce joli arrondissement au Sud du centre, vous pourrez faire un petit tour sur la cote et admirez la mer vu d’en haut. Arrêtez vous au « parque del Amor » qui comme son nom l’indique est le parc des amoureux avec ses belles mosaïques, sorte de Parque Güell de Gaudi à Barcelone. Vous pouvez aussi par exemple pratiquer le Parapente (vol de 10 min pour 50 euros) et prendre des cours de Surfs (15 euros la journée avec cours).

  • San Isidro, Callao, Pueblo Libre…

San Isidro est le quartier des finances et des grandes entreprises, l’ambassade de France se trouve là-bas.

Le Callao est le quartier aux 800 000 habitants, où vous pourrez visiter entre autre la forteresse del Real Pelipe et prendre un bateau pour aller sur l’île de Cavinzas ou Palomino.

Enfin Pueblo Libre, c’est là où j’habite, il abrite des huacas (grandes pyramides datant d’avant l’ère des Incas), la plus grande université du Pérou « La católica » (PUCP) et des restaurants et bars très anciens. Faites un tour au « El Quierolo » où l’on mange d’irresistibles « papa rellena » : pomme de terre fourrée de viande hachée épicée.

 

Prochains articles sur la gastronomie Péruvienne, les anecdotes, la culture et autres mésaventures.

 

Sources : Le petit futé, worldpopulationreview.com,

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s